Pour cartographier des objets géographiques (peuplements forestiers, champs, biotopes...), une copie papier d'un plan suffit. Cette méthode est encore très utilisée et a ses avantages (pas de matériel informatique à gérer, resp. à savoir utiliser, faible risque de perte de données, matériel facilement transportable...).

Par contre, une fois la carte réalisée, toute modification implique soit de pouvoir effacer et réécrire sur la carte, soit de refaire entièrement la carte. De même, le support papier est vieilli mal lorsqu'il est utilisé et les photocopies en modifie l'échelle. La cartographie numérique permet, dans cette optique, de modifier en tout temps ses cartes, de les actualiser et de conserver des archives des différentes modifications effectuées.

De même, un grand nombre d'institution et de services utilisent des cartes numériques. Des formats de fichier permettant les échanges de données existent et fonctionnent très bien. Cela permet des échanges rapides et évite les pertes de temps considérables liées à la digitalisation après coup de cartes papier.

La cartographie numérique permet également l'analyse thématique de données enregistrer. Dans le domaine forestier par exemple, il est très aisé, avec une cartographie numérique, de trier et d'afficher (resp. d'imprimer) que les coupes réalisées durant la saison, ou les interventions sanitaires effectuées dans un triage. Le calcul des surfaces est réalisé automatiquement et en quelques clics de souris, tout ceci est intégré dans le rapport annuel ou envoyé à un destinataire.

Le travail de cartographie sur ordinateur nécessite l'utilisation de logiciels spécialement dédiés à cette tâche. Ces logiciels sont appelés SIG pour Systèmes d'Information Géographique. Une multitude de SIG sont disponibles et selon les besoins, on s'orientera plutôt vers l'un ou plutôt vers l'autre. Comment choisir ?

Parallèlement, le matériel utilisé est aussi très variable. Un utilisateur souhaitera relevés ses données sur des cartes papier et introduire les données saisies au bureau, un autre souhaitera avoir un ordinateur de poche et tout faire directement sur le terrain. De même que certains logiciels nécessite des ordinateurs récents de grande capacité alors que d'autres se contentent de système plus anciens.

NATUCOM conseille sur ces choix importants, car ils impliquent automatiquement une manière de travailler et celle-ci doit correspondre à celle de l'utilisateur. Chaque utilisateur est unique, et, selon NATUCOM, il est donc impensable d'obliger tout le monde à travailler avec les mêmes outils et de la même manière.

Au fil de son expérience dans le domaine de la cartographie, NATUCOM a sélectionner quelques logiciels qui permettent une utilisation simple et fonctionnelle pour des gestionnaire de terrain.

Il n'y a aucun article dans cette catégorie. Si des sous-catégories sont affichées sur cette page, elles peuvent contenir des articles.

© NATUCOM 2018